retour à l'accueil
recherche
retrecir le texte
agrandir le texte
  • L’extension de la vidéoprotection se poursuit
  • La densification du réseau de vidéoprotection était un des engagements de la municipalité. Elle achève aujourd’hui la troisième phase de sa mise en œuvre.

  • Pour répondre aux préoccupations de la population en matière de délinquance et d’actes d’incivilité, la commune a adopté une stratégie préventive depuis près de quatre ans. Ainsi, un réseau de vidéoprotection couvrant une partie significative du territoire (Centre Urbain, Segrais et La Maillière) a été mis en place.
    La municipalité a décidé de parachever l’extension de ce réseau au quartier des Colliberts dès le mois de septembre. Au total ce ne sont pas moins de 70 caméras qui seront opérationnelles sur la ville d’ici novembre 2016. Ce chiffre représente un appareil pour 274 habitants. À titre de comparaison, la ville de Chelles ne dispose que de 53 caméras, soit moins d’une pour 1 000 habitants.
    Composées d’un dôme à vision 360°, les caméras sont implantées sur des emplacements étudiés et stratégiques, à au moins 3 mètres de hauteur.

    Un dispositif très encadré

    L’installation de la vidéoprotection est strictement encadrée, juridiquement et techniquement, afin de garantir les libertés et la vie privée de chacun. Les images sont transmises dans des locaux sécurisés de la police municipale et ne sont consultées que si un acte malveillant est commis et que les autorités de l’Etat en font la demande. Il faut savoir que seul le Procureur de la République ou l’Officier de Police judiciaire, sur réquisition écrite, peut demander à ce que des images soient extraites des fichiers informatiques.

    En créant un comité d’éthique, en mai 2013, la municipalité a développé un troisième niveau de garantie des protections individuelles en complément des contrôles préfectoraux et la vigilance de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). Composé de cinq élus et de cinq personnalités qualifiées nommées pour trois ans, ce comité d’éthique a élaboré une charte relative au champ d’application de la vidéoprotection. Chaque année, le comité émet un rapport présenté au Conseil municipal.

    Grâce à ces évaluations et aux résultats enregistrés, l’efficacité du dispositif a pu être prouvée. En effet, les chiffres de la délinquance transmis chaque mois par l’État posent le constat d’un recul des délits et des actes d’incivilité dans les quartiers vidéoprotégés.

imprimer l'article
|
envoyer cet article à un ami
|
flux rss
|
Partager
Mentions légales | Crédits | Plan du site | Contacts | La mairie recrute | Flux rss flux rss
Mairie de Lognes - 11, esplanade des Droits de l’Homme - 77315 Marne-la-Vallée cedex 2 - Téléphone : 01 60 06 88 88
Horaires d'ouverture : de 9h30 à 12h - de 13h30 à 18h du lundi au vendredi